Etude de pilote : The Red Road

Je dois vous confesser qu’avant même d’avoir vu la série, j’avais écrit les premières lignes de cet article dans ma tête : « On l’attendait au tournant, et voilà que James Gray prouve encore une fois qu’il est l’un des meilleurs metteurs en scène de sa génération. Il parvient à sublimer un scénario innovant lorsqu’il parle des Amérindiens d’aujourd’hui, mais finalement assez classique d’un point de vue dramatique. » Ensuite, j’ai décidé de regarder le pilote et de vous livrer mes impressions en toute bonne foi.

James Gray

« Jaaaaaaaaaaames !!!!! » dit-elle d’un ton calme et détaché.

Comme vous l’aurez compris, le pilote de cette nouvelle série de Sundance Channel a été réalisé par James Gray. Plus important peut-être, Aaron Guzikowski, le showrunner*, est aussi le scénariste du film Prisoners, sorti l’année dernière en salle. The Red Road suit quelques habitants de la ville de Walpole, dans laquelle une communauté indienne cherche à se faire reconnaître. On suit principalement deux personnages : le policier Harold Jensen (interprété par Martin Henderson), un homme dépassé par ses problèmes familiaux, et Phillip Kopus (notre Drogo national Jason Momoa), issu de cette communauté amérindienne, ex-taulard qui ne semble pas tout à fait repenti.

The Red Road

L’éducation des enfants à la Khal Drogo

Au premier abord, la série laisse un sentiment mitigé. On ressort avec l’impression de n’avoir pas eu grand-chose à se mettre sous la dent. Le premier épisode sert avant tout à exposer les personnages et leur situation. Harold Jensen est aux prises avec les crises de nerfs de sa femme, alcoolique en pleine rémission, qui ne se remet pas de la mort de son frère et refuse la relation de son adolescente de fille avec un amérindien. Kopus quant à lui, semble nager en pleine contradiction. Parfois féroce et violent, participant à des magouilles, il semble également hésitant, perdu et fragile, que ce soit avec sa mère distante, la vie de criminel, mais aussi sa communauté elle-même.

The Red Road

Et pour ne rien arranger, ils sont tous plus ou moins roux.

Néanmoins, certaines pistes sont lancées. On comprend durant l’épisode que le terne et flou Jensen va très vite être confronté à la montagne inamovible Kopus même s’ils ne se rencontrent qu’à la fin. Un duo mal accordé et conflictuel, mais lié par le poids du passé et les événements tragiques du présent, qui sera sûrement à l’image des relations qu’entretiennent les deux communautés de Walpole. Il y a également les prémices d’une histoire d’amour à la Roméo et Juliette entre les deux adolescents contrariés, un personnage intriguant qu’est la mère de Kopus, des secrets à la pelle à faire surgir ou à protéger, c’est selon.

The Red Road

In Love on vous dit !

Si on énumère en détail tout ce qui est évoqué dans l’épisode (disparitions, meurtres, secrets de famille, passions amoureuses…) on pourrait croire qu’on a affaire à un vrai soap saupoudré de psychologie. Mais rien des sentiments violents que ces événements devraient susciter ne transpire vraiment dans cet épisode. Au contraire, l’ambiance nocturne et tranquille donnée par la mise en scène de James Gray invite plutôt à prendre son temps, à regarder calmement et de manière distanciée ces événements. Alors froid et ennuyeux ce début de série ? Pas pour autant. L’intérêt de la série réside pour moi dans cette manière de laisser des fils de la pelote un peu partout dans l’épisode : même si on voit se multiplier les intrigues autour d’un grand nombre de personnages, on ressent déjà que tout est lié et qu’il faudra remonter les fils un à un. Cette sensation est amplifiée par l’usage très fréquent des travellings sur différentes routes à la fin de l’épisode, donnant l’impression de devoir suivre plusieurs chemins qui vont sûrement se rejoindre. Si la série tient cette promesse, malgré un départ qui semble en demi-teinte, elle pourrait être une belle réussite sur la durée.

Une réponse à “Etude de pilote : The Red Road

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.