Les séries turques du mardi

Le weekend dernier, la Femis organisait un colloque sur les séries turques. Etaient présents : les représentants des chaines turques Kanal D et TRT, de nombreux chercheurs universitaires dont la thèse portait sur une série turque, Barbara Villez du réseau S.E.R.I.E.S, Stephane Sawas de l’Inalco et Franck Philippon de la Femis (ces trois derniers étant partenaires de l’événement).

La Turquie : premier pays exportateur de série devant les Etats-Unis
IMG_2428

Pays importateurs de séries turques

Les séries turques – dizilers – représentent 36% de l’importation des séries dans le monde, ce qui fait de la Turquie le premier pays exportateur de séries devant les Etats-Unis. Elles connaissent un énorme succès dans les Balkans, l’est de l’Europe, le nord de l’Afrique, mais la région du monde qui en est la plus friande est le Moyen Orient. Les dizilers traitent pour beaucoup de la vie domestique, des relations familiales, sujets qui passionnent les téléspectateurs du monde arabe, grands consommateurs de séries. D’autre part, les producteurs du genre sont aujourd’hui plus enclins à évoquer certains sujets autrefois tabous dans la société turque.

Voici un panel des séries présentées lors du colloque :
  • Fatmagül

Fatmagül (Beren Saat) est une jeune fille de milieu modeste s’apprêtant à se marier à son amour de jeunesse Mustafa (Fırat Çelik). Elle vit avec son frère, handicapé mental, sa belle sœur et son fils. Peu avant son mariage, elle est violée par trois hommes, issus de familles riches. Afin de sauver l’honneur familial, elle est contrainte de se marier à Kerim (Engin Akyürek), présent lors de la tragédie mais n’y ayant pas participé.

  • Muhtesem Yüzyil

La série, vendue dans 40 pays, connait notamment un grand succès en Roumanie. Elle débute avec la montée sur le trône de l’Empire Ottoman en 1520 du jeune Prince héritier (Şehzade) Soliman au Palais de Topkapi. Le décor est planté et le quotidien de la vie au Harem constitue l’un des thèmes majeurs abordés par la série. L’arrivée au palais d’Alexandra, une esclave Ukrainienne, qui plus tard deviendra la première favorite de l’Empereur Soliman sous le nom de Hürren Sultan, fait prendre à la vie au Harem un nouveau tournant, avec toutes les romances, intrigues, rivalités et autres complots que cela comporte.

Un petit air des Tudors vous ne trouvez pas ?

  • Yabanci Damat

La série connait un grand succès en Grèce, où elle fut la première série turque commercialisée en DVD. Elle raconte l’histoire d’amour entre Niko, un Grec dont les parents sont originaires d’Istanbul, et Nazli, une jeune fille Turque. La série joue sur les différences culturelles entre les deux pays et use de clichés sur un ton humoristique.

  • Leyla ile Mecnum

Une comédie qui a trouvé son public chez les jeunes. La série bien que n’ayant jamais fait décoller les audiences, mérite d’être mentionnée. Elle se joue des tabous et de la censure par l’absurde. Dans l’extrait suivant, un des protagonistes demande à l’autre de l’insulter de la pire des manières qu’il soit pour se faire pardonner. Vous n’allez pas croire ce qu’il ose lui balancer… (je n’ai pas réussi à trouver de version sous titrée, mais vous comprendrez l’essentiel).

  • Kayip Sehir (Lost City) 

Une série qui raconte l’adaptation d’une famille après son déménagement dans une nouvelle ville. L’action se passe principalement dans la rue qui regorge de prostituées, clochards, et de familles qui luttent pour mettre à manger sur la table le soir.

Lectures supplémentaires :

Télérama : La Turquie, premier pays exportateur de séries au monde 

Courrier InternationalLa Turquie à la reconquête des Balkans

Ina GlobalLa consécration pour les séries turques

Le FigaroLes séries turques font le buzz à travers le monde

4 réponses à “Les séries turques du mardi

  1. Ta favorite dans tout ça ? J’avais déjà entendu parler de celle-ci ‘Muhtesem Yüzyil’. Il faut absolument que je revois le « Secrets d’Histoire sur Soulimane le Magnifique ».

    • Je ne peux pas dire que j’en ai une favorite..même si je suis à peu près sure que ce ne sera pas Suleiman justement. En revanche on a regardé le premier épisode de Kayip Sehir et je suis intriguée!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s