Top 5 des hôtels dans les séries

Vous êtes déjà nostalgiques de l’été qui vient de s’achever ? Les bourrasques automnales vous sapent le moral et vous donnent l’envie de vous évader ? Ça tombe bien, nous aussi. Harnachez votre sac à dos, empaquetez votre plus belle valise, voici un petit top pour choisir votre prochain lieu de villégiature sériephile. Tel un routard de l’audiovisuel, promenons-nous dans quelques séries ayant fait d’un hôtel leur décor, leur sujet, voire même leur personnage principal.

Si des hôtels nous ont échappé, ou que vous souhaitez partager la série dans laquelle vous aimeriez passer vos plus belles vacances, n’hésitez pas, ajoutez votre commentaire avec joie !

5 – The Guest Book

Amateurs de grands espaces, de verdure et de paysages boisés, bienvenue aux gites de Froggy Cottage, petits chalets cosy en pleine montagne idéaux pour se ressourcer ou pour échapper aux autorités. Accueillis par vos hôtes Wilfred et Emma vous découvrirez les plaisirs de huis clos enchanteurs avec des personnalités hauts en couleurs, toujours prêtes à partager leurs plus intimes secrets avec empressement, ainsi que leurs attachantes petites névroses avec passion et bonne humeur. A noter : une exceptionnelle recrudescence de bigots, racistes et losers en tous genres se manifestent dès cette première saison. L’occasion d’élargir le cercle de ses amis jusqu’aux confins les plus inattendus.

Si vous êtes amateur de découvertes piquantes et insolites ne passez pas à côté du Chubbys, charmant petit strip club voisin où charme, bon goût et finesse vous manqueront sans doute cruellement mais qui vous permettront à coup sûr de perdre toute tentation polissonne pour les 30 prochaines années.

Services proposés :

  • Cadre chaleureux
  • Humour caustique
  • Caricatures acerbes
  • Lourdeur absolue
  • Esprit « rien à foutre » rafraîchissant

Avis :

Alléché par de belles promesses de fraicheur et de dynamisme avec des visiteurs renouvelés à chaque épisodes, loin de la multitude de séries feuilletonantes pullulants sur nos écrans, nous arrivâmes guillerets et optimistes à Froggy Cottage. Hélas l’humour bien bas du front faisant rage au gite nous refroidît rapidement. Dommage, The Guest Book a le grand mérite de se moquer de tout sans se préoccuper du quand dira-t-on. De la vie de couple à la meth en passant par le Ku Klux Klan, tout est possible au Froggy Cottage, qui applique à merveille la devise d’une marque bien connue : « Venez comme vous êtes ». Malheureusement, à trop vouloir essayer d’être drôle à tout prix, l’esprit de la série finit par grandement lasser.

 

4 – L’Hôtel en Folie

Tout le charme discret de la campagne anglaise vous attend au sein de l’établissement Fawlty Towers, tenu avec élégance et discrétion depuis 1975 par Basil Fawlty et sa charmante épouse Sybil. Respect de la clientèle et du personnel sont les valeurs cardinales de la maison et ne souffrent aucun manquement sauf exceptionnel cas de surmenage ou de craquage de vos hôtes. Un certain sens de l’étiquette est néanmoins demandé aux visiteurs comme un humble témoignage de bienséance élémentaire. L’appartenance à une famille de bonne réputation ou à tout le moins d’un titre de noblesse est vivement recommandée.

Si l’envie vous prend d’assister à un numéro burlesque digne des premiers temps du cinéma muet avec gags visuels, coups de pied aux fondements et vociférations : ne cherchez plus votre bonheur est ici. L’humour anglais à l’œuvre ici est avant tout affaire d’affolements et d’un personnel toujours à la limite de la crise de nerfs. Qui a dit que le flegme et le stoïcisme ne pouvait à l’occasion s’égayer d’une petite pirouette ou d’une culbute ?

Services proposés :

  • Ambiance retro 70s
  • Patron odieux mais attachant
  • Clientèle décalée et festive
  • Humour à l’ancienne ayant parfois (très) mal vieilli

Avis :

Fans des Monty Python, le séjour à Fawlty Towers est une obligation. John Cleese mérite bien à lui seul ce petit détour. Surtout que le brave homme est non seulement le « héros » de la série, mais il est véritablement omniprésent. Au centre de presque toutes les scènes, nous avons l’occasion de l’admirer sous toutes les coutures dans un véritable numéro burlesque à deux doigts du one man show. Précurseur de la mode des antihéros, Basil Fawlty est odieux, snob, obséquieux, couard et pourtant terriblement drôle. Seul problème, Fawlty Towers a aujourd’hui quelque peu vieilli. Certains calembours, notamment autour de l’employé mexicain/espagnol ne parlant pas l’anglais, sentent la légèrement la moquette défraîchie voire les stéréotypes un peu paresseux. A visiter tout de même par curiosité pour les amateurs d’humour vintage.

3 – Grand Hôtel

Les turpitudes de la vie moderne vous ennuient ? Le métro, les smartphones et les odeurs de gasoil vous procurent de l’urticaire ? Laissez-vous donc emporter par le plus grand des dépaysements en plongeant dans un délicieux voyage à travers le temps grâce à Gran Hotel. Découvrez tout le luxe, le prestige et l’élégance du début du XXème siècle au sein du premier établissement d’Espagne à bénéficier du comble du progrès : l’éclairage électrique. Faites l’expérience de la qualité du service d’époque avec une équipe pouvant répondre aux moindres souhaits d’une clientèle exigeante. Respect, dignité et confidentialité sont les maîtres mots de l’établissement. Un cadre idéal pour les grandes histoires d’amour, les passions défendues et les drames les plus secrets.

Services proposés :

  • Charme des années 1900
  • Secrets à tous les étages
  • Toilettes élégantes
  • Inégalités sociales renforcées et farouchement défendues
  • Soupirs enamourées dans chaque antichambre

Avis :

Dans la plus pure tradition de la fiction en costume et dans la lignée d’un Downtown Abbey, Grand Hôtel nous fait vivre les impressions d’une époque passée par le biais de passions impossibles entre classes sociales opposées. Jusque-là rien de nouveau sous le soleil me direz-vous, si ce n’est l’aspect investigation et mystères au cœur des intrigues du grand palace. Cet aspect donne à la série des faux airs de fictions d’été made in TF1, nous rappelant Méditerranée, Dolmen ou encore Le Bleu de l’Océan. Idéal pour les amateurs de grande fresque romancée, un peu trop à l’eau de rose pour les moins sensibles aux passions interdites. On retiendra en tout cas des personnages fort beaux et un suspense malgré tout prenant même si guère échevelé. A recommander pour les amateurs d’amours d’alcôves.

2 – Palace

Si les bons mots et l’humour absurde sont votre tasse de thé, si les années 80 et son cortège de comédiens français farfelus vous enchantent Palace saura immanquablement vous séduire. Sous la plume de Wolinski, Jean-Michel Ribes ou François Rollin, clients et personnels sauront vous ravir par leur fantaisie et leurs tirades pas piquées des hannetons. Vous cherchez du réalisme ? Passez votre chemin. Ici c’est Palace, comme le dit le générique, un endroit où on laisse à la porte sérieux et dignité pour donner libre cours à un esprit joyeusement régressif.

Suite royale offerte à tous les fans des pubs Maaf…

Services proposés :

  • Brochette de clients prestigieux
  • Personnel poussant la chansonnette
  • Proverbes de comptoirs
  • Blagues à sortir en dîner
  • Esprit absurde

Avis :

« Je l’aurai un jour, je l’aurai ». Si pour vous ces quelques mots n’évoquent qu’une publicité d’assurances alors la visite au palace le plus déjanté des années 80 s’impose. Vous trouverez Claude Piéplu à la réception, François Morel au service d’étage, Valérie Lemercier en gardienne du bon goût ou encore Jean Carmet au bar excusez du peu. Vieilles gloires de la comédie et jeunes talents se croisent pour un véritable festival de stars. Chacun peut en tout cas trouver ce qu’il lui plait. Que vous soyez amateurs d’humour décalé, de non-sens ou de blagues plus pipi caca, tout le monde pourra trouver de quoi le combler.

 

1 – Room 104

Lieu idéal pour une halte, une petite pause ou un séjour prolongé, la chambre 104 saura vous accueillir avec son ambiance si particulière, à la fois calme, cosy et angoissante. Digne représentant de la longue tradition des motels de voyageurs au long cours, l’établissement vous transmettra toute l’ambiance des légendes urbaines et des mythes associés à ces lieux de passage si diversement fréquentés.

A noter : un voisinage de chambrée constamment renouvelés avec des personnages à la fois extravagants, hauts en couleurs et excentriques que vous n’êtes pas près d’oublier. (Disponible dès maintenant sur OCS Go)

Services proposés :

  • Ambiance inoubliable
  • Voyageurs intenses et décalés
  • Lumières tamisées
  • Folie pure à l’état brut
  • Surprises multiples

Avis :

Les frères Duplass ont rarement été des hôtes décevants dans leurs différentes créations. Que ce soit Togetherness ou leurs films d’horreur Creep ou Black Rock, ils ont su montrer qu’ils savaient créer des atmosphères et des intrigues très maîtrisées. Avec Room 104 on s’éloigne des terrains battus de l’évolution de personnages de saisons en saisons pour rejoindre ici une forme proche de celle d’une expérimentation formelle. En conservant une unité de lieu et une unité de temps mais en jouant avec le genre, avec le type de personnages ou avec l’ambiance du lieu, les frères Duplass nous donnent l’occasion de découvrir une collection de courts métrages plus qu’une série où tout est possible y compris la folie la plus complète. Voici en tout cas une fiction qui ne ressemble à aucune autre, fort bien réalisée qui plus est méritant assurément un petit séjour voire un prolongement dans d’autres saisons tout aussi riches en mystères on l’espère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s