Étude de cas : la figure des revenants

Morts-vivants ou disparus, comment faire sa place dans un monde dont on ne devrait plus faire partie ?

Disparaître sans laisser de trace, ça peut arriver ; mourir, très bien, rien de plus normal… Mais que se passe-t-il lorsque quelques années après le grand départ les morts et les disparus viennent frapper à la porte pour reprendre leur place ? C’est un petit peu en partant de ce principe que sont nées les séries Les 4400, Les Revenants et In The Flesh. Et forcément il faut se l’avouer, ça s’annonce compliqué…

Ça, ça va faire jaser les voisins, c’est sûr…

Dans ces trois séries, le retour de personnes ayant disparu depuis plusieurs années voire plusieurs dizaines d’années vient bouleverser l’ordre du monde ordinaire. Les personnages des 4400 sont des hommes, des femmes, des enfants, tous aspirés par une vive lumière blanche. Pour ceux des Revenants ou d’In the Flesh, un petit élément en plus et pas des moindres, ils ont franchi le grand rideau, ils sont morts et enterrés, et pourtant ils reviennent. Évidemment lorsque tous ces personnages reviennent parmi leurs proches, les retrouvailles sont difficiles.

Quel meilleur refuge que la famille ? Mais comment faire pour retrouver sa place dans une famille alors que les liens ont été brisés ?

Les Revenants

La famille de la jeune Camille, dans Les Revenants

Dans Les Revenants, Camille retrouve une famille en crise. Ses parents se sont séparés, sa sœur jumelle a continué à grandir sans elle. Camille et elle, autrefois si proches, n’ont désormais plus rien en commun. Si ses parents tenteront de recréer les conditions d’avant, sa sœur ne pourra accepter son retour. Camille sera désormais marginale, rien ne sera plus comme avant. La famille qu’elle connaissait n’existe plus.
Dans Les 4400 on trouve un autre genre de réaction, le refus pur et simple. Lily avait une famille lors de sa disparition. Un mari aimant, un enfant qui venait de naître. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Mais lorsqu’elle revient, elle trouve porte close. Sa fille ne sait même pas qu’elle existe et quant à son ex-mari, il ne veut plus entendre parler d’elle. Si les choses n’étaient déjà pas au mieux, les pouvoirs surnaturels des 4400 ne viendront pas vraiment arranger les choses. Lorsque Shawn, un autre 4400, commence à montrer certaines « capacités », le regard de son frère devient vite hostile. Le voyant comme une sorte d' »alien » il ne le considérera plus jamais comme son frère. Quand sa propre famille ne veut plus de soi, plus de refuge possible, il n’y a plus qu’à avancer seul.
Autre technique, autre mœurs, fermer les yeux en prétendant que rien ne s’est passé. C’est ce que tenteront de faire les parents de Kieren dans In the Flesh. Submergés par les événements, ils continueront à préparer des petits plats à leur fils, même si celui-ci, en semi décomposition, ne peut se nourrir. Car oui, Kieren est un zombie. Mais comme ils le diront eux-mêmes, ce n’est pas grave, « il suffit de faire semblant »…

In The Flesh

Kieren avec ses parents, dans In The Flesh

Vivons heureux, vivons cachés.

Dans Les Revenants comme dans In The Flesh, le danger c’est l’autre. La famille de Camille comme celle de Kieren feront tout pour protéger leurs enfants, et pour cela ils devront les cacher. Par peur du regard des autres mais aussi et surtout par crainte qu’ils soient agressés par les vivants. Car la menace rôde ! Particulièrement dans In the Flesh. Les milices anti-zombies existent et elles ont la gâchette facile. Gare aux morts, la chasse est ouverte !
Dans ces trois séries, il ne fait pas bon être de retour. Les morts faisant leur come-back, les disparus de retour avec des pouvoirs un peu spéciaux, tout cela, forcément, ça éveille un peu la méfiance, voire même la peur. Qu’est-ce que c’est que cette invasion de personnages étranges qui viennent troubler la quiétude des braves gens ? Comme diraient les habitués du bar de South Park, « On n’aime pas trop les gars dans votre genre par chez nous »… Par leur étrangeté, les revenants de tous genres affrontent le rejet, voire même des réponses violentes. Pour s’intégrer, c’est loin d’être gagné. Pourchassés dans In the Flesh, discriminés dans Les 4400, suscitant la peur dans Les Revenants, les personnages de ces séries n’ont pas vraiment le choix, pour éviter les problèmes ils devront se cacher. Camille dans Les Revenants passe une bonne partie de la première saison enfermée chez ses parents et lorsqu’elle sort enfin elle se présente comme une cousine de la famille. Les voisins y croient moyennement mais comme qui dirait, sur un malentendu ça passe… Pour Kieren, le problème c’est carrément le délit de faciès. Un visage cadavérique évidemment ça se remarque. Mais pas de panique tout est prévu ! Amis zombies, un petit maquillage vous est fourni pour avoir l’air à peu près normal. Ça ne trompe pas grand monde mais en tout cas ça évite les regards paniqués des braves gens ayant peur de se faire croquer. Pas question d’effrayer les voisins.

Qui se ressemble s’assemble ?

Vivre caché ça ne peut pas durer éternellement. Alors comment faire lorsqu’on est montré du doigt comme une bête de foire ?

Les 44000

Richard et Lily, le couple de disparus des 4400

Dans Les 4400, l’issue passe d’abord par le couple de Richard et Lily. Ils ont tout perdu en revenant. Personne ne les attend, les proches de Richard sont morts, quant à Lily elle est tout simplement rejetée. Tous les deux sont exclus, mais leur isolement les rapprochera et bientôt une histoire d’amour naît. Avoir vécu les mêmes épreuves créera un lien tout particulier entre eux. Ils sont les seuls capables de se comprendre. Plus tard dans la série, lorsque leurs pouvoirs deviendront publics, un refuge sera créé, un lieu libre de toute discrimination où les disparus ne sont qu’entre eux, à l’abri du genre humain. Puisque les hommes peuvent devenir leurs ennemis, vivre en communauté devient un moyen de protection nécessaire.
Dans In the Flesh et Les Revenants, les tentatives pour retrouver une place sont un peu plus développées mais l’esprit de communauté n’est jamais loin. Entre l’amie zombie de Kieren qui tente de lui montrer que c’est quand même cool d’être mort et les personnages des Revenants qui découvrent peu à peu qu’ils ne sont pas seuls, vivre la même expérience ça crée des liens. Ce peut être en tout cas une manière de retrouver de nouveaux repères, si ce n’est une nouvelle identité. D’ailleurs ceux qui refusent leur condition se retrouvent bien marginaux. Rick, l’ami de Kieren, refuse d’être un zombie, mais comme il n’est plus vivant non plus, qu’est-il ? Oui c’est ça, « être ou ne pas être telle est la question », et oui, on peut être un zombie et avoir du Hamlet en soi…
Une chose est sûre, dans ces deux séries, former un groupe est un moyen de gagner en force, de montrer le poids d’une communauté face à l’incompréhension. Comme quoi, l’esprit communautaire peut être une simple manière de se protéger.

Les Revenants, In the Flesh, Les 4400. Trois séries qui se rejoignent et qui nous parlent de quoi finalement ? Et bien peut être de la question de l’altérité. Toutes mettent en scène l’incompréhension et la difficulté d’être accepté par l’autre. Deux regards sur le monde radicalement différents entre les vivants et les morts qui peinent à se comprendre. Une manière de voir l’étrangeté comme impossibilité à se comprendre et à s’accepter par-delà les différences et plus particulièrement dans Les Revenants et In the Flesh. Même au sein d’une famille, les revenants restent éternellement étrangers. Pourront-ils jamais se retrouver ? Les premières saisons de ces deux séries laissent beaucoup de questions en suspens. La possibilité de se retrouver semble compromise mais qui sait ? Quelques surprises nous attendent sûrement. Une chose est sûre, si des séries peuvent aborder la question de l’altérité de manière originale ce sont peut être bien ces deux là.

In The Flesh

Une réponse à “Étude de cas : la figure des revenants

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.