Un cadeau de Noël sériephile gratuit : le podcast Serial par Sarah Koenig

Le mois de Décembre n’est pas tendre sur les comptes en banque. En tant que lecteur de Séries Chéries, vous êtes probablement très généreux, et entre les myriades de cadeaux, le sapin de deux mètres, le calendrier des pompiers et le timbre de la lettre au Père Noël, il ne vous reste même pas de quoi vous payer une bûche Leader Price. (Ou alors vous êtes radin, et on ne juge pas).

Dans tous les cas, vous avez complètement oublié de gâter Machin, cet être humain que vous aimez beaucoup (ou que vous n’aimez pas, d’ailleurs, mais vous l’avez tiré au sort pour un Secret Santa). Vous étiez sur le point de vous résoudre à lui offrir un bon pour un câlin et un verre à moutarde ? Heureusement, Séries Chéries est là ! Vous aurez seulement besoin d’une clé USB.

Peut-être pas celle-là ?

Peut-être pas celle-là

Machin est sériephile et comprend l’anglais ? Alors vous pouvez lui faire découvrir le podcast le plus réussi, écouté et commenté de l’année : Serial, par Sarah Koenig, à télécharger ici ou sur Itunes. Cette journaliste émérite a été invitée à jeter un coup d’œil sur le cas d’un détenu dont le procès, en 2000, a potentiellement connu des dysfonctionnements. Elle découvre alors un fait divers complexe et dramatique qui retient définitivement son attention. La jeune Hae Min Lee a été tuée en 1999 à Baltimore, et c’est son ex, Adnan Syed, qui a été condamné à perpétuité pour son meurtre. Celui-ci a toujours clamé son innocence, mais un de ses amis du lycée, Jay, affirme l’avoir aidé à enterrer le cadavre dans un parc réputé pour être le plus grand cimetière non-officiel de la ville (il est d’ailleurs mentionné dans la saison 4 de The Wire). Comme preuve de bonne foi, Jay a aidé la police à retrouver le véhicule de la jeune fille.

La première saison de Serial s’achève aujourd’hui, le jeudi 18 décembre 2014, après douze épisodes consacrés aux différentes dimensions de l’affaire. D’abord poussée par la curiosité et par quelques dissonances qu’elle voulait élucider, Sarah Koenig a contacté Adnan Syed et s’est, malgré elle, attachée à lui, ce qui l’a poussée à reprendre l’investigation à zéro. Elle a étudié l’enquête initiale, le procès et leurs failles, puis elle a creusé, est allée explorer des pistes qui n’avaient même pas été débroussaillées, a suscité et recueilli des témoignages inédits. Avec, toujours, en filigrane, la question lancinante : Adnan est-il coupable ?

Questioning the ­accuracy of every bit of information she is given … Sarah Koenig

Sarah Koenig

Écouter Serial constitue une expérience nouvelle et unique. Le dispositif est atypique : c’est du documentaire, mais le format du podcast rappelle les feuilletons d’antan et le récit scindé en épisodes fait écho aux séries policières, ce qui donne l’impression qu’une fiction nous est contée. C’est au public de ne jamais perdre de vue qu’il s’agit de la réalité, et qu’il faut en conséquence agir avec retenue et respect – deux choses difficiles à obtenir de cinq millions d’auditeurs, une audience record et une communauté particulièrement active sur des forums dédiés. Le problème moral que peut susciter cette émission se situe cependant du côté du destinataire. Sarah Koenig, elle, fait constamment preuve d’objectivité, de précaution et de clarté, et ne cherche d’ailleurs pas à accuser ou exonérer quiconque. Cette position de neutralité est difficile à tenir, pour elle-même (elle l’explique à plusieurs reprises) mais surtout pour l’auditeur. Conditionné par des centaines de films et de séries, on cherche inconsciemment à se reposer sur des modèles bien connus : celui de l’innocent jeté en prison, ou celui du tueur manipulateur ? Là est la question, sachant que les stéréotypes ne sont pas toujours solubles dans le monde réel.

Pas de fioritures, pas de cliffhangers, pas d’effets de manche. C’est de l’hésitation et du doute seuls que naît une tension palpable, celle-là même qui vous donnera envie d’enchaîner les épisodes sans vous arrêter. Parce que, ne nous leurrons-pas, vous l’offrez à Machin mais pas avant d’avoir tout écouté.

Cadeau parfait pour :

– Les sériephiles qui aimeraient redevenir productifs. Écouter un podcast reste le meilleur moyen de se mettre à la vaisselle et au tri de prospectus (c’est scientifiquement prouvé)

– Les fans de shows judiciaires, qui pourront éprouver leur connaissance de la loi US avec un vrai cas pratique

– Les fans de crime dramas, qui vont apprendre par cœur tous les détails de l’affaire et épingler des coupures de presse sur un tableau en liège

– Les fans du Mentalist et de Lie to Me, qui risquent de se passer les différentes interviews en boucle pour tâcher de débusquer les potentiels menteurs et psychopathes

– Les fans de Rectify et les fervents défenseurs de la présomption d’innocence, qui prient pour qu’un nouveau procès ait lieu

– Votre maman.

En bonus

Sarah Koenig chez Stephen Colbert

Serial par Funny or Die

Les très actifs forums Reddit

The Guardian, « Serial review – the greatest murder mystery you will ever hear »

The Atlantic, « The Backlash Against Serial—and Why It’s Wrong »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s