Gros plan sur Série Series – Let’s talk about commissioning!

Let’s talk about commissionning est une conférence dans laquelle des responsables de la création et de la fiction de chaînes européennes viennent évoquer leur ligne éditoriale. Rencontres passionnantes qui nous on permis d’en savoir un peu plus sur nos voisins.

La Norvège

Ivar Køhn est venu parler au nom de la NRK, la télévision publique norvégienne. Le groupe ne produit que trois séries par an, souvent diffusées au mois de janvier, moment où la concurrence est la plus faible et où les gens ont le plus envie de rester sous la couette. Le groupe est à l’origine de deux programmes phares : Lilyhammer et Mammon. Du fait de ses faibles moyens, les dirigeants misent sur des programmes originaux et de qualité. Par exemple, cet été est diffusée une fiction tournée chaque jour sur un bateau itinérant qui longe la Norvège ; les épisodes sont montés dans la foulée et diffusés le soir-même. Pour le moment, la télévision publique norvégienne a trop peu de moyens pour envisager des co-productions ou même miser sur une production de masse. Sa stratégie : fédérer autour de l’audace et de l’originalité.

lilyhammer

La Suisse

Même ligne éditoriale pour la RTS, représentée par Françoise Mayor. La RTS est un groupe composé de trois chaînes assez jeunes – RTS un, RTS deux et RTS info – née de la fusion en 2010 entre la Télévision suisse romande et la Radio suisse romande. Autre lieu et autre défi pour la Suisse, qui doit composer avec une audience tri-culturelle (allemande, française et italienne). La partie Télévision romande avait une très longue tradition de co-production avec la France et produisait des programmes assez peu ambitieux, principalement des sitcoms. L’ambition de la RTS aujourd’hui est de dynamiser la création locale en misant sur de jeunes auteurs qui proposent des œuvres originales. Et cela paye car Station Horizon a été un vrai succès, critique et public, tant sur place qu’à l’international.

station horizon

La République Tchèque

Česká televize est également un groupe qui prend un nouveau départ. La télévision publique tchèque a bénéficié récemment d’un plan pour améliorer sa transparence et son indépendance, suite à quelques crises politiques. Malheureusement le chemin semble bien plus long et compliqué à parcourir que pour les autres intervenants. En effet, le public est très traditionnel et grand consommateur de production locales formatées. Impossible donc de miser sur l’originalité. Jan Maxa, venu représenter le groupe, parle même d’obligation d’éduquer le public, qui pour le moment fuit les expériences qui ont été tentées. Pour citer un exemple : pendant la période de Noël, l’un des passages obligés de la fiction tchèque est la réalisation de contes de fées. L’année dernière, la télévision publique a tenté de relire un de ces contes de façon humoristique et décalé, mais ce fut un échec. Les conséquences d’un public tourné uniquement sur des programmes nationaux sont nombreuses : impossibilité de co-produire, nécessité de faire des programmes de faible qualité (CT est dans l’obligation de produire entre 70 et 80h de programmes par an, elle doit faire vite et diviser les ressources…). Ainsi les genres traditionnels comme le polar sont privilégiés. Mais paradoxalement, la République Tchèque subventionne peu la fiction nationale, préférant miser sur une économie attrayante pour les tournages étrangers. Pas sûr que la lumière soit à la sortie du tunnel pour les productions tchèques.

En bref, vous l’aurez compris, l’Europe des séries ne se limite pas à la France, l’Angleterre ou l’Allemagne. Malgré de faibles moyens et un public pas toujours acquis à leur cause, la NRK, la RTS ainsi que la Česká televize se démènent pour faire avancer l’audiovisuel publique dans leur pays respectif, en tentant de créer des séries originales et ambitieuses.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s