Showrunner : Joss Whedon

joss whedon article 1

Sa bio

Non, Joss Whedon n’est pas apparu à la surface de la Terre au moment du film Avengers. Il a eu une vie bien remplie avant les blockbusters Marvel, une vie de créateur/scénariste de séries à succès. Joss Whedon c’est donc la télé avant tout quand bien même son plus grand succès a découlé d’une œuvre cinématographique. Vous voyez peut-être de quelle série je parle ? Buffy contre les vampires bien sûr !
Avec un grand-père, un père et des frères scénaristes, Joss Whedon a baigné dans les pages de scripts. Ce n’est donc pas surprenant qu’il soit devenu, à son tour scénariste notamment pour les séries Roseanne en 1989 puis Parenthood. Dans le même temps, il a participé au scénario de plusieurs films en étant rarement crédité. En 1992, il écrit le scénario d’un film intitulé Buffy, tueuse de vampires, mais celui-ci est retouchée par la réalisatrice qui en fait une comédie pour adolescents alors que Joss Whedon avait une toute autre vision de son héroïne. Le film est un échec à sa sortie en salle, cependant Joss Whedon n’abandonne pas son idée de départ et décide d’en faire une série télévisée.

joss whedon buffy

L’ère Buffy : 7 années de bonheur

Buffy contre les vampires est un véritable succès à la fois national et international : la série devient culte pour toute une génération de téléspectateurs (moi comprise). Outre la création de nombreux produits dérivés, de forums, sites web, fan clubs,  et de sa présence systématique aux programmes des conventions TV, elle fait aussi l’objet d’études universitaires, les Buffy Studies, très sérieuses.
Un spin-off plus masculin et plus sombre, centré sur le personnage du vampire torturé, Angel, voit le jour en 1999. Cette série s’achèvera au terme de sa 5ème saison.
Dans le même temps, Joss Whedon crée une série de science-fiction, Firefly, qui connaîtra un succès mitigé. En 2008, il passe par la case web-série avec Dr. Horrible’s Sing-Along Blog et l’année suivante il propose la série Dollhouse à la Fox, avec Eliza Dushku dans le rôle principal.
L’année 2013 marque son retour sur le petit écran avec la série Agents of S.H.I.E.L.D., dans laquelle l’agent Phil Coulson  retourne au sein de l’organisation mondiale du maintien de l’ordre, le S.H.I.E.L.D. A l’heure où j’écris, on ne sait pas encore si la série sera renouvelée pour une seconde saison.

Son style

La particularité de Joss Whedon est de s’entourer d’acteurs qui lui sont fidèles et qui peuplent son univers comme Alexis Denisof, Summer Glau ou encore Nathan Fillion.

Joss whedon article 2

Mais les acteurs ne sont pas ses seuls fans dans le milieu, il possède également une véritable fan base chez les autres scénaristes de séries TV. Les références et hommages dans les séries télévisées sont nombreuses et reconnaissent volontiers l’apport de Joss Whedon à la culture geek : les scénaristes de Charmed et Xena, la guerrière font apparaître le personnage de Buffy dans leurs dialogues, Richard Castle, dans un épisode se déroulant dans le milieu des fans de science-fiction, cite le nom de Joss Whedon. Shonda Rhimes a voulu rendre hommage à Joss Whedon avec l’épisode musical de Grey’s Anatomy, Russel T Davis avoue s’être inspiré de l’univers de Whedon pour le personnage du capitaine Jack Harkness  dans Torchwood,  et les geeks de The Big Bang Theory et Community  ont rendu hommage à la série Firefly.

De prime abord, on pourrait croire que les séries de Joss Whedon sont juste de bons divertissements, sans véritables fonds : c’est faux.
Qu’il s’agisse de séries TV, de films, ou de bandes dessinées, la Whedonverse (contraction de Whedon + universe), prend place dans des univers fantastiques ou de science-fiction. Ces univers sont faits pour nous faire voyager en dehors de la réalité, ils font travailler notre imaginaire et ils sont peuplés de créatures que nous ne rencontrerons jamais (a priori). Les histoires de Joss Whedon sont toujours remplies de métaphores, de réflexions sur des notions telles que la déception, la trahison, le sens du sacrifice, la misogynie, le féminisme ou encore la notion de pouvoir. Il transpose les problématiques de la vie dans un univers imaginaire.
Whedon est, d’une façon générale, réputé pour ses personnages féminins forts et crédibles. Avec Buffy, il détourne alors les codes du genre horrifique, qui veut généralement que la blonde de service soit une victime idéale, et il en fait son héroïne, une femme forte et intelligente qui de surcroît est la seule personne qui puisse réussir à sauver le monde. Par ailleurs, les personnages qu’il choisit sont souvent seuls au départ, car uniques, différents.

Souvent comparé à J.J. Abrams (et inversement) pour leur univers commun et leurs succès télévisuels et cinématographiques, Joss Whedon est aussi considéré comme un demi-dieu dans la communauté geek et nul doute qu’il le restera encore longtemps. 

Ses séries

Buffy contre les vampiresAngelFireflyDollhouseAgents of S.H.I.E.L.D

Sources et lectures complémentaires

– Joss Whedon et le féminisme
– Joss Whedon et J.J. Abrams au Comic-Con de San Diego en 2010 (part 1)
– Joss Whedon et J.J. Abrams au Comic-Con de San Diego en 2010 (part 2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s