Coup de projo sur Le Visiteur du futur

Avez-vous déjà pensé à toutes les conséquences que peuvent avoir un simple geste sur votre futur ? Avez-vous déjà imaginé qu’en décidant de jeter innocemment une simple canette de soda par terre vous pourriez transformer votre destin ? Et pourtant, imaginez qu’un voyageur temporel à moitié cinglé vous explique que vous venez de déclencher l’apocalypse ! L’infime goutte d’eau qui va faire basculer toute l’écologie du globe ! Vous seriez bien embêté non ?

Si tout ça vous parait un peu capillotracté, c’est que vous ne connaissez pas encore Le Visiteur du futur. Premièrement c’est très mal et deuxièmement ça mérite bien une petite introduction. Faites-moi confiance, vous ne verrez plus les paradoxes temporels du même regard.

20120620 (1)

Il a pas fière allure notre baroudeur temporel ?

Hors des séries d’animation, on ne peut pas vraiment dire que la création française en matière de série se soit beaucoup penchée sur la science-fiction. Difficile de rivaliser avec les USA dans ce domaine. Pourtant, Le Visiteur du futur, une web-série française, relève le défi depuis 2009. Les moyens n’étaient pas forcément là lors des premiers épisodes mais qu’importe, dès le début, la série a su tirer son épingle du jeu avec un ton et une fantaisie très personnels. Comme quoi il est possible de créer une fresque de SF à partir d’un parc, d’un appartement et de quelques comédiens passionnés. Depuis la 3ème saison, la série a une société de production et même un diffuseur avec France 4. Le 18 mai prochain, la chaine proposera d’ailleurs une soirée marathon pour faire découvrir les 3 premières saisons. Il était donc grand temps d’adresser un coup de projo à cette vraie success story du monde des web-séries !

Les Visiteurs j’ai déjà vu, de toute façon j’aime pas Christian Clavier…

Qui aurait cru que jeter une canette à côté d’une poubelle pouvait changer une vie à jamais ? Et pourtant, c’est justement ce qui va arriver à Raph (Raphaël Descraques). Lorsqu’un homme couvert de cicatrices, affublé d’une combinaison étrange et surtout complètement hystérique apparaît devant lui pour le mettre en garde, c’est le début de l’aventure la plus étrange et la plus barrée que l’on puisse imaginer. Petit panorama des protagonistes de la série.

le-visiteur-du-futur

Scoop ! On fume toujours dans le futur !

Cet homme c’est le Visiteur (Florent Dorin). On ne sait pas son nom et on ne le saura probablement jamais. Fils spirituel du Doc Brown de Retour vers le futur, le Visiteur a une mission : sauver le monde ! Venant d’un futur où la terre est devenue à peu près inhabitable sauf pour quelques hordes de zombies, il tente par tous les moyens d’empêcher les catastrophes qui ont conduit à un tel désastre. Si la cause est noble, les méthodes pour y parvenir s’avéreront assez inhabituelles. Du harcèlement à la manipulation, en passant par le mensonge, tout est bon pour parvenir à ses fins. Le mythe du héros sans peur et sans reproche est bien loin.

Le Visiteur n’est d’ailleurs pas le seul à agir selon ses propres codes. La personnalité de la série repose en grande partie sur une galerie de personnages hauts en couleur mais pas vraiment modèles. S’ils ont bien conscience de l’enjeu, ils n’agissent pas par idéalisme mais plutôt pour des raisons personnelles et triviales.

Raph est un gentil loser qui n’a rien de l’élu providentiel. Ce n’est pas le Neo de Matrix. Il ne se joindra à la mission du Visiteur qu’après avoir tout fait pour y échapper. Et s’il finit par s’y résoudre, c’est aussi parce qu’il est chômeur et qu’il n’a rien d’autre à faire.

visiteur-futur-raph-visiteur-img

L’élu et son mentor nouvelle génération… Je sais pas si je prendrais la pilule bleue quand même…

Judith (Justine Le Pottier) et Matteo (Mathieu Poggi), duo d’opposants lors de la première saison sont au départ de vraies caricatures de méchants. La femme cynique et manipulatrice et le gros bras sans cervelle montreront pourtant vite une vraie complexité avant de se joindre à nos héros du dimanche. Malgré tout, rien d’altruiste dans leur démarche. Judith décidera de sauver le monde pour la simple et bonne raison que son métier d’organisatrice de suicides est menacé dans son époque. Elle a besoin de papiers pour l’année 2010, le visiteur lui en promet, rien de plus qu’un simple contrat. Quant à Matteo, il n’agit qu’en raison de ses sentiments pour Judith. Une déception et il pourrait bien retourner sa veste…

judith-et-Mattéo-2

Le pansement des héros ?

Le seul personnage qui semble vraiment dévoué à la cause au début de la série s’avère être un robot, le docteur Henry Castafolte (Slimane-Baptiste Berhoun). Mais cet engagement tient peut-être au fait qu’il ignore -voire qu’il nie- sa nature de machine. On en arrive ainsi, entre deux courses-poursuites avec des zombies et trois gags avec une fausse moustache, à une véritable réflexion sur l’identité et sur le rapport homme / intelligence artificielle. L’humour peut faire passer beaucoup de choses et cette série le prouve bien en se montrant plus profonde que ce qu’elle paraît au premier abord.

Image-Demain-S02E04

Oui les robots ont le droit de porter la moustache !

Nom de Zeus !

Une des forces du Visiteur du futur tient aussi à son écriture. Une web-série pose d’autres problématiques de visionnage qu’une série classique. On ne regarde pas forcément de la même manière une création web sur Dailymotion qu’un programme HBO. D’abord parce que l’on ne sait pas forcément à quoi s’attendre. Pas de chaine pour se porter caution ou de label qualité. Autant dire que pour ce genre de programmes il y a tout intérêt à être très efficace dès le départ et à ne pas décevoir par la suite. Le Visiteur nous accroche de la même manière que Kaamelott par son humour décalé, ses personnages un peu déphasés et son absurdité revendiquée. Mais comment nous rend-elle accro ?

Le_Visiteur_du_Futur_3

Oui bon, chacun son addiction…

François Descraques, le créateur de la série nous embarque très vite dans un rythme soutenu de révélations, de retournements de situations et de trahisons, sans aucun temps mort. Presque trop d’ailleurs, on peut avoir l’impression d’être embarqué dans un voyage échevelé en montagnes russes. Et pourtant on s’accroche ! Par ses rebondissements surprise à chaque épisode, la série parvient à continuellement se renouveler. Difficile de se lasser ou de ressentir de l’ennui. Le principe des bouleversements dans le futur provoqués par des changements dans le passé permet la création de futurs alternatifs et la transformation des caractères des personnages en fonction des événements. Ça pourrait devenir un véritable casse-tête, voire carrément incompréhensible, pourtant le principe reste maîtrisé. L’intrigue est ainsi relancée sur de nouvelles bases à chaque saison, permettant l’arrivée de problématiques inédites. Attention à ne pas louper un épisode, sinon bonjour le mal de crâne.

Geek and proud

Quand on regarde Le Visiteur du futur, difficile de ne pas penser à deux autres séries françaises qui sont devenues des phénomènes à part dans le monde des séries. Je veux parler de Kaamelott d’Alexandre Astier et d’Hero Corp de son frère Simon. Que ce soit la mythologie Arthurienne ou le monde des super héros, les séries des frères Astier possèdent des univers riches et complexes qui pourraient être difficilement accessibles. Pourtant, grâce à leur ton et à leur humour, ces deux créations parviennent à nous faire rentrer petit à petit dans de véritables mondes.

Visiteur-du-Futur-Fin-de-saison-3

Profond le Visiteur on vous dit.

Le Visiteur du futur s’inscrit dans la même démarche. Elle ne fait pas l’impasse sur la complexité inhérente à tout récit de science-fiction mais réussit à conserver toute sa légèreté par son humour décalé et son ton joyeusement foutraque. C’est aussi ce qui en fait une série de geeks faite pour les geeks. Avec ses codes, ses références qui en font un objet de culture pop beaucoup plus subtil que ce qu’elle pourrait paraître à première vue. Une fresque dans laquelle tous les fans de science-fiction et de fantasy peuvent se reconnaître.

Une réponse à “Coup de projo sur Le Visiteur du futur

  1. Pour moi c’est vraiment un gros coup de coeur cette websérie ! François Descraques a vraiment fait quelque chose de cool et les saisons arrivent à se renouveller selon moi ! Néoversailles (saison 4) amène tellement d’éléments supplémentaires, ça fait plusir à voir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s