Etude de pilote imaginaire : Inspecter

Nous concluons cette semaine de récréation par l’étude d’un pilote qui pourrait très bien exister l’année prochaine (producteurs de tous poils, n’hésitez pas à contacter Séries Chéries).

La police américaine est décidément bien peu regardante à l’embauche. Elle tolère les revenants du XVIIIè siècle (Ichabod Crane dans Sleepy Hollow), les immortels (Forever) et les robots (Almost Human) en son sein. ABC nous gratifie donc d’une énième variation dans le registre du « cop show avec un twist », la bien-nommée Inspecter avec un flic fantôme.

Paul der Geist nous est présenté par une scène classique, pour ne pas dire séminale, du genre policier : une engueulade avec son supérieur hiérarchique. Richard Armitage, habitué des séries britanniques, quitte ses oripeaux de la Terre du Milieu pour interpréter avec un accent américain parfait ce qui a tout l’air d’être un inspecteur opiniâtre et rebelle. Son commissaire le prie de laisser tomber une affaire qui cause du remue-ménage dans les hautes sphères de la ville. En sortant furieux de son bureau, Paul bouscule une collègue qui sera l’autre personnage principal : c’est une nouvelle recrue, Kate Fox, jouée par – casting inattendu – l’ex-jumelle de Sister, Sister Tamera Mowry. Le léger ralenti au moment où leurs regards se croisent nous indique que leurs destins seront, d’une manière ou d’une autre, plus ou moins liés.

Ce n’est qu’une parenthèse dans ce début d’épisode très tendu : Paul veut suivre une piste pour son enquête actuelle, dans laquelle sont impliquées des personnalités en vue de la ville de Chicago. Son partenaire rechigne à braver les directives du commissaire mais l’accompagne à condition d’acheter des donuts sur le chemin. La nuit tombe lorsqu’ils sortent d’une maison dans un quartier désert, mais le coéquipier doit retourner chercher son parapluie. Paul l’attend donc au volant de la voiture, et a juste le temps d’apercevoir une ombre dans le rétroviseur avant d’être abattu, quelques gouttes de sang éclaboussant la pâtisserie préférée des forces de l’ordre US. Fondu au noir.

bloody donut

Sacrilège !

D’étranges effets sonores et visuels viennent toutefois nous signifier que la série n’a pas battu un nouveau record de brièveté. On s’éloigne ensuite du corps sans vie de l’inspecteur mais ce qui semble être un point de vue externe est en réalité celui de son esprit. Paul voit sans comprendre son partenaire ouvrir la portière de la voiture avec précipitation, paniquer en essayant de trouver le pouls d’un cadavre puis appeler les secours. Il s’évertue à attirer son attention en l’appelant, et tâche en vain d’attraper son épaule : sa main le traverse. Une ambulance arrive sur les lieux accompagnée d’une voiture de police, de laquelle sort… Kate Fox. Pendant que ses collègues se recueillent, laissant travailler l’équipe scientifique, Paul réalise qu’il est désormais un fantôme et s’en désespère à haute voix. L’agent Fox redresse alors la tête et interroge ceux qui l’entourent du regard, cherchant celui qui a parlé : elle ne peut pas voir le fantôme mais peut l’entendre.

Le reste de l’épisode est consacré à la mise en place de leur relation, alternant entre le point de vue de Kate et de Paul. D’abord incrédule, elle croit devenir folle mais ne peut s’empêcher de lui répondre ; Paul, bien que légitimement secoué, cherche à tout prix à gagner la confiance de la seule personne avec qui il peut communiquer. Il le fait en l’aidant à s’intégrer à sa nouvelle équipe, et en enquêtant avec elle sur son propre meurtre ; il lui offre même un suspect, pensant que c’est l’investigation qu’il menait avant de mourir qui est la raison de son assassinat.

La série procède dès son premier épisode à un mélange des genres comiques et tragiques, même si le drame domine dans ce pilote. Après tout, le personnage principal doit faire face à sa propre mort, mais aussi assister à la tristesse et au deuil de son épouse et de son partenaire, dont l’importance dans la vie de Paul est soulignée par des flash-backs. Mais plusieurs moments sont par ailleurs très drôles, notamment des gags visuels liés à la condition de fantôme du personnage : il peut toucher les objets inanimés mais ne peut le faire quand d’autres que Kate sont là pour le voir, sous peine de les terrifier ; aussi, celle-ci doit agir de façon apparemment incohérente pour lui laisser les portes ouvertes et empêcher qu’un autre collègue vienne s’installer sur le siège passager de sa voiture.

inspecter2

Duo de charme ectoplasmique

Les deux acteurs effectuent une performance impressionnante, le personnage de Paul n’étant à l’écran que quand la caméra adopte son point de vue. Tamera Mowry doit ainsi souvent parler dans le vide et nouer une complicité avec quelqu’un qu’elle n’est jamais censée voir. Quant à Richard Armitage, une partie de son jeu repose uniquement sur sa voix… Ce qui est en fait un argument non négligeable pour justifier ce qui adviendra sûrement par la suite, c’est-à-dire le développement d’une attirance impossible et incroyablement frustrante entre les deux personnages – ceux-ci se chamaillent déjà comme chien et chat dans la plus pure tradition du genre. Franchement, vouloir aider puis épouser la voix de Richard Armitage, c’est crédible.

L’enquête conjointe des deux protagonistes prouve que Paul avait raison de soupçonner un ponte de la ville avant de mourir, et celui-ci est mis derrière les verrous pour ses crimes, mais ce n’est pas lui qui a commandité le meurtre de l’inspecteur. Paul devine qu’il lui faut élucider son assassinat pour reposer en paix, et Kate, touchée par cette malédiction, accepte de l’aider à passer en revue toutes ses précédentes investigations pour trouver le coupable. Alors, pourquoi Paul a-t-il été tué ? Pourquoi Kate est-elle la seule qui peut l’entendre ? La suite au pro… Ah, non, pardon, c’est une série imaginaire.

Envie de ? :

Etrange – Bien Ficelé

Recos :
medium

Médium

ghost whisperer

Ghost Whisperer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s