Les titres d’épisodes du jeudi

Ils sont au mieux copiés-collés avec indifférence (pour les sous-titres), au pire supprimés sans vergogne, et le plus souvent laissés pour compte, oubliés, ignorés : il s’agit bien évidemment des titres d’épisodes.
Mais ont-ils seulement un jour été couramment utilisés, autrement qu’écrits en tout petit sur les programmes TV ? Pour certaines séries, oui : dans Buffy, je sais que « The Body » et « The Gift » font pleurer, alors que pour « Once More With Feeling » on s’échauffe les cordes vocales. Je connais ces noms parce que j’adore la série, mais aussi parce qu’ils font partie intégrante de l’épisode en question, au même titre que le contenu de la narration. Ils en sont d’ailleurs représentatifs, et prennent tout leur sens au terme du visionnage. Je connais ainsi les titres de tous les épisodes les plus marquants de Buffy ou encore Mad Men. Peut-être qu’il en est de même pour vous, avec vos séries préférées. Mais les autres séries… Pas vraiment.

once more with feeling

Ok, ok, j’ai peut-être choisi mon exemple en partie pour mettre cette image

Auparavant affichés au début des épisodes, traduits pour la version française, les titres pourraient sembler aujourd’hui bien superflus et dépassés. Ils apparaissent toujours sur les jaquettes et les menus des DVD, et plus subrepticement sur les sites et les sous-titres que l’on utilise parfois (chuuut), mais entre le téléchargement illégal, la VoD*, le streaming et le binge-watching*, il est étonnant que les scénaristes ne se contentent pas officiellement du plus commode « S0…E0… », lui qui est déjà tant utilisé. Ce sigle permet de situer très clairement l’épisode dans une continuité, de montrer une progression, il est précis, tout le monde comprend à quoi il fait référence ; enfin bref, il est pratique. Et de toutes les manières, qui ici a dit qu’il avait été choqué par « The Rains of Castamere » ? Ah bah non, on dit qu’on est traumatisé par l’épisode 9 de la saison 3 de Game of Thrones – ne serait-ce que parce que la chanson éponyme apparaît à plusieurs reprises dans la série, et ne nous semble donc pas forcément liée au contenu de l’épisode.
Et puis, avec l’inflation de nouvelles séries, le risque de se répéter dans les titres augmente, en même temps que notre propension à les retenir diminue. Franchement, combien d’épisodes se nomment « Reunion » ?… Ah, 200, me souffle imdb. Ce n’est pas pour rien que les soap opéras, avec leurs milliers d’épisodes quotidiens, ont abandonné le système.
Alors aujourd’hui, je voulais rendre hommage à quelques-uns de ces créateurs qui, à contre-courant, accordent une réelle importance aux titres d’épisodes, suffisamment pour créer une règle les concernant, un petit clin d’œil au spectateur que je trouve personnellement fort réjouissant, mais qui passe trop souvent inaperçu. Non, je ne compte pas Friends, parce que mettre « The one » + quelque chose qui se passe dans l’épisode, ça va deux minutes – même si je salue l’idée de nommer un épisode de la manière dont il allait être décrit par les spectateurs quoiqu’il arrive. Ma liste n’a pas vocation à être exhaustive ; pour ça, il y a l’encyclopédie dont je vous avais déjà parlé, qui énumère par exemple les titres déjà vus cent fois, ceux qui spoilent un peu l’épisode, les références littéraires

Friends cheval

Jouez vous aussi à créer un titre d’épisode de Friends ! (« The one with the very weird horse » ?)

Community : la plupart des noms d’épisodes imitent les noms de cours à la fac américaine tout en faisant explicitement référence à l’intrigue. « Remedial Chaos Theory », « Digital Estate Planning »… et les premiers épisodes qualifiés de « 101 », comme les cours d’introduction.
The Good Wife : ça n’a fait tilt dans ma tête que récemment, mais le nombre de saisons équivalait jusqu’à cette année le nombre de mots dans le titre ; « Stripped », « Double Jeopardy », « The Death Zone », « And the Law Won » sont ainsi les noms des deuxièmes épisodes de chaque saison. Comme cinq mots ça commence à faire beaucoup, désormais le nombre est dégressif. (Lu sur Internet : cela serait synonyme d’un arrêt de la série dans deux saisons. Tristesse.)
Desperate Housewives : Marc Cherry, en bon mélomane, a nommé les épisodes comme des chansons, souvent de Stephen Sondheim. « Children Will Listen », c’est aussi une chanson de la comédie musicale Into the Woods, et « Something’s Coming » de West Side Story
Hannibal
: « Apéritif », « Sorbet » etc. dans la première saison ; dans la deuxième, « Ko No Mono » ou encore « Kaiseki ». Il s’agit d’éléments de la gastronomie française, puis japonaise (mystère pour l’année prochaine). Aussi intriguant et élégant que glauque après coup. Décidément, Hannibal et MasterChef, même combat.
Orphan Black : dans la première saison, des citations de Charles Darwin ; dans la deuxième, du philosophe Francis Bacon. « Endless Forms Most Beautiful », « Governed as It Were by Chance »… Je trouve ça étrangement joli.
True Blood : les titres correspondent aux chansons qui passent pendant le générique de fin, qui elles-même résonnent parfois avec l’épisode.

Avez-vous d’autres exemples en tête ? Quel est votre rapport aux titres d’épisode ? En connaissez-vous des dizaines ou n’y prêtez-vous jamais attention ?

4 réponses à “Les titres d’épisodes du jeudi

  1. C’est vrai qu’on ne les voit plus affichés à l’image :( Mais je me souviens parfaitement des 202 titres de XFiles :)
    Dawson et ses références aux films pour les titres ou « le monde de » pour Sliders :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s