Les web-séries innovantes du mardi

Chez Séries Chéries, les web-séries se suivent et ne se ressemblent pas. Aujourd’hui, on parle de deux projets qui tâchent de secouer un peu les formes narratives traditionnelles : Les Encanailleurs et The Kidults.

Les Encanailleurs sont deux voyous aussi maladroits que les kidnappeurs de No Pain No Gain, aussi malchanceux que les gangsters de Fargo, mais aussi sûrs d’eux que les frères Corleone. Ils sont interprétés par Dan Kohn et Charles Lenogue, qui sont aussi les créateurs de la série. On a un premier aperçu de leurs mésaventures dans un pilote déjanté, auquel vous penserez sûrement la prochaine fois que vous jouerez à la Wii :

Cet épisode 0 dure presque vingt minutes pour présenter l’univers délirant du « crime désorganisé » ; les épisodes suivants devraient durer sept minutes et, première innovation, ils seront complétés par d’autres épisodes au format beaucoup plus court, pensés pour être vus sur téléphone portable. Par ailleurs, la participation active du spectateur sera demandée, et vous pouvez d’ores et déjà donner votre avis aux créateurs, si vous avez des idées pour la suite ou des regrets par rapport au pilote. Personnellement, je vote pour que l’iPote soit de tous les plans (et aussi pour avoir un iPote dans la vie). Les Encanailleurs, première web-série dont vous êtes le héros ? Pour soutenir le projet, c’est par ici.

Dans la salle de bains des Kidults, il se passe vraiment beaucoup de choses : on y prend sa douche et on s’y lave les dents, certes, mais on y discute aussi du sens de la vie, de l’amour et des crèmes hydratantes. Les personnages ? Des colocataires plus ou moins bobos et carrément adulescents, qui chantent comme la Reine des Neiges quand ils ne parlent pas de sexe. L’innovation ? Pas d’épisodes ni de saisons prédéfinis, mais des tranches de vie que vous regardez quand vous voulez, dans l’ordre que vous voulez, sur la chaîne youtube et sur le tumblr. Les intrigues suivies, comme les relations amoureuses, se laissent aisément deviner, et on flâne sans peine parmi les gifs et les vidéos. Cerise sur le gâteau, Arthur participe au projet… et en profite pour ENCORE parler de Game of Thrones (no spoiler) :

Deux preuves que le support web est plus souple et ouvert que la télévision, et permet donc de jouer avec les codes sériels. Alors, tentés par ces expérimentations aussi rafraîchissantes que drôles ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.